Passer au contenu principal

Valorisons, réutilisons !

28 novembre 2022

Une dizaine de nos habitants ont découvert la ressourcerie Restor de Tubize, le 23 novembre, à l’initiative de notre Ville et de la Maison du Développement Durable.

Sharepair news

La Ville et la Maison du Développement Durable (MDD) organisaient une visite des nouveaux entrepôts de la ressourcerie Restor, le 23 novembre à Tubize. Dans le cadre du projet européen Sharepair, qui vise à réduire les déchets d’équipements électriques et électroniques.

Une dizaine de nos habitants (membres du Conseil d’administration de la MDD, représentants du Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN), réparateurs du Repair Café de Louvain-la-Neuve…) y ont participé.

L’échevin en charge de l’Environnement Philippe Delvaux a profité du trajet en car pour rappeler l’histoire de la ressourcerie dont il est le vice-président et qui compte notre Ville dans sa quarantaine de coopérateurs.

Depuis 2012, Ottignies-Louvain-la-Neuve propose à ses habitants de faire enlever leurs encombrants par Restor, à la demande. Si au moins 25% des déchets sont réutilisables, l'enlèvement (au rez-de-chaussée) est gratuit. Si les déchets ne sont pas réutilisables, les habitants paient 5€/m³ (max 3 m³ par enlèvement) et la Ville prend en charge le supplément (ce qui représente un budget d’environ 60.000€/an).

La ressourcerie récupère également des objets issus d’autres filières (parcs à conteneurs, magasins…), et ceux qui leur sont amenés directement par les particuliers.

De tout, à petit prix

La Wallonie compte 9 ressourceries, qui ont parfois plusieurs magasins. Restor en a deux, à Tubize et à Genappe. Les magasins de l’ancienne « Ressourcerie de la Dyle », à Court-Saint-Etienne et Ottignies, n’existent plus.

« Mais ceux de Tubize et Genappe valent vraiment le déplacement, il faut le faire savoir ! On y trouve de tout, à petit prix, et c’est de qualité », a fait remarquer l’échevin.

Les visiteurs ont pu le constater par eux-mêmes : de la boule de Noël (proximité des fêtes oblige) au frigo design, en passant par les meubles, livres, casques vélo, vaisselle, vêtements… une vraie caverne d’Ali Baba ! L’objectif est de les proposer à la vente en seconde main après un tri sérieux, éventuellement une réparation.

Outre les bienfaits pour l’environnement (moins de déchets), l’objectif est aussi la remise à l’emploi : le personnel est composé pour moitié d’Articles 60 du CPAS, qui gèrent les 17 Tonnes de produits qui arrivent tous les jours à Tubize.

Visite Restor 20221123

Magasin et ateliers

Le coordinateur de Restor Matthieu Bonaventure a guidé le groupe dans l’énorme entrepôt que la coopérative a acquis pour 2 millions d’euros.

Après en avoir découvert le nouveau magasin (ouvert le 6 décembre 2021, qui attire de plus en plus de clients), les visiteurs ont pu s’entretenir avec les travailleurs dans les différents ateliers, où s’effectue le tri des livres (seuls ceux qui sont susceptibles d’être vendus sont conservés, les autres sont envoyés chez RecycLivre à Lille), des vêtements (dont le prix est réduit tous les 15 jours)... et la réparation des gros électros. Ceux si sont revendus au tiers du prix du marché, avec une garantie d’un an, pièces et main d’œuvre.

« Ils sont testés en vrai avant d’être revendus : avec du linge dans les lave et sèche-linge ! » a insisté le coordinateur. « Tous reçoivent un numéro dès qu’ils entrent dans nos ateliers, ce qui permet une traçabilité complète : qui a travaillé dessus, quand… »

Les citoyens peuvent apporter leurs gros appareils électroménagers en vue de les faire réparer. Prix défiant toute concurrence, car la ressourcerie dispose d’énormément de pièces de rechange.

Enchantés !

La Néolouvaniste Rita Tobon a été ravie de la visite : « on voit que l’économie circulaire, ce n’est pas que du rêve, c’est possible, cela crée de l’emploi. » Même enthousiasme de la part de l’Ottintois Daniel Devos, qui a d’ailleurs acquis quelques jolies boules de Noël : « C’est surprenant tellement c’est immense et bien organisé. Chapeau aux personnes qui y travaillent ! C’est merveilleux de pouvoir recycler ce qu’on mettrait autrement à la déchetterie. On ne peut plus continuer à vivre comme ça, en jetant nos frigos, nos machines à laver. On est arrivé à un point de saturation, il y a trop d’objets ! »

Le coordinateur local de Sharepair Matthieu Leroy avait prévu du café, du thé, des croissants… pour les participants. Une belle initiative !

Info : https://restor.be/


Article rédigé par Marie-Claire Dufrêne, Attachée de presse de la Ville d'Ottignies-Louvain-la-Neuve. Original disponible ici

Plus d'actualités

Electrokot2

Le 15 octobre a été chargé pour le monde de la réparation à Ottignies-Louvain-la-Neuve!

20/10/2022

Installé dans le Makilab, l’Electrokot a eu le plaisir de tenir un atelier de réparation spécial en l’occasion de la Journée internationale de la réparation.
Cette journée a été l’occasion pour une poignée de motivé.es de braver la météo automnale pour en apprendre plus sur la réparation et faire réparer leurs appareils électronique du quotidien.

Comment se porte la réparation en Wallonie ?

Comment se porte la réparation en Wallonie ?

18/05/2022

Récemment mis en place afin d'évaluer de manière récurrente l'évolution du secteur de la réparation en Wallonie et les effets des actions mises en place, l'observatoire wallon de la réparation vient de publier une première série d'indicateurs portant sur plusieurs acteurs du secteur de la réparation en mai 2022.

Post 3 devices FR

Et si avant de jeter, on pensait à réparer ?

09/03/2022

Saviez-vous que 25% des appareils amenés dans les recyparks sont facilement réparables ?