Passer au contenu principal

"Les fabricants doivent faire plus"

21 décembre 2021

De nombreux consommateurs remplacent leurs appareils high tech, ou petits ou gros appareils électroménagers plutôt que de les réparer. Souvent, il est impossible de réparer soi-même une pièce particulière, ou bien les coûts sont trop élevés. Les fabricants devraient faire davantage d'efforts pour améliorer la 'réparabilité' de leurs produits.

Sharepair news

La réparation de votre appareil est souvent encore possible

Une enquête menée par Test Achat avec d'autres organisations internationales auprès de dizaines de milliers de consommateurs a montré que lorsqu'un appareil tombe en panne, dans de nombreux cas, les gens ne pensent même pas à le réparer. Au moment du remplacement, 30 % des appareils high tech (smartphone, TV, ordinateur portable, tablette, appareil photo, imprimante) auraient pu être réparés. Ce pourcentage monte à 43 % pour les petits appareils électroménagers tels que les aspirateurs, machines à expresso, fours à micro-ondes, fers à repasser, robots ménagers, friteuses et à 50 % pour les gros appareils électroménagers (lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, réfrigérateur).

Mais le fabricant rend la tâche extrêmement difficile pour vous

Vous ne voulez pas remplacer votre appareil mais vous voulez le réparer ? Il s'agit souvent d'une décision courageuse car, malheureusement, vous ne pouvez pas réparer tous les appareils ; pensez aux enceintes bluetooth ou aux écouteurs sans fil. Si la batterie de ces appareils rend l'âme, vous n'avez pas d'autre choix que de jeter votre produit, même s'il peut encore fonctionner parfaitement. En outre, les fabricants utilisent souvent de la colle au lieu de vis, par exemple dans les machines à laver. Toute tentative de démontage de pièces collées peut endommager votre appareil. Pour assembler celui-ci à nouveau, il faut le recoller. Si cela n'est pas fait correctement, il pourrait être moins résistant à la poussière ou à l'eau.

Par ailleurs, certaines pièces de rechange ne sont pas disponibles ou coûtent tellement cher qu’elles vous découragent de faire réparer le produit, au même titre que des coûts de réparation élevés. Pourquoi payer 850 € pour réparer votre téléviseur alors que vous pouvez en acheter un nouveau pour seulement 100 € de plus ?

C'est pourquoi, à l'occasion de la Journée Internationale de la Réparation, nous avons lancé un message clair aux fabricants : "Concevez vos produits dans une optique de 'réparabilité' et de longue durée de vie et réduisez les obstacles auxquels sont aujourd’hui confrontés ceux qui souhaitent réparer leurs produits".

Donnez-nous des munitions pour lutter contre l’obsolescence prématurée

Depuis des années, nous luttons contre "l’obsolescence prématurée", c'est-à-dire la limitation (in)consciemment de la durée de vie des produits ou des appareils. Votre appareil est-il devenu inutilisable trop tôt ? Signalez-le alors via la campagne de Test Achat "Trop Vité Usé" et participez ainsi à la lutte contre l'obsolescence prématurée.

Plus d'actualités

Visite Restor 20221123

La ressourcerie Restor a ouvert ses portes aux habitants d'Ottignies-Louvain-la-Neuve ce 23 novembre

28/11/2022
Une dizaine de nos habitants ont découvert la ressourcerie Restor de Tubize, le 23 novembre, à l’initiative de notre Ville et de la Maison…
Electrokot2

Le 15 octobre a été chargé pour le monde de la réparation à Ottignies-Louvain-la-Neuve!

20/10/2022

Installé dans le Makilab, l’Electrokot a eu le plaisir de tenir un atelier de réparation spécial en l’occasion de la Journée internationale de la réparation.
Cette journée a été l’occasion pour une poignée de motivé.es de braver la météo automnale pour en apprendre plus sur la réparation et faire réparer leurs appareils électronique du quotidien.

Comment se porte la réparation en Wallonie ?

Comment se porte la réparation en Wallonie ?

18/05/2022

Récemment mis en place afin d'évaluer de manière récurrente l'évolution du secteur de la réparation en Wallonie et les effets des actions mises en place, l'observatoire wallon de la réparation vient de publier une première série d'indicateurs portant sur plusieurs acteurs du secteur de la réparation en mai 2022.